Warning: Use of undefined constant zlib - assumed 'zlib' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/users/p/prima/www/11ALVguppy/inc/hpage.inc on line 98
- 8 : De l'Annexion à l'urbanistion - 8.3 : La population, son cadre de vie et sa structure
Annecy-le-Vieux

Fermer Introduction

Fermer 1 : La terre et les hommes

Fermer 2 : De la préhistoire à la naissance d'Annecy-le-Vieux

Fermer 3 : La paroisse et ses édifices religieux

Fermer 4 : Un moyen-âge obscur et difficile

Fermer 5 : 17ème et 18ème siècle : une image qui se précise et se durcit

Fermer 6 : La Révolution et l'Empire (1792-1815)

Fermer 7 : La Restauration Sarde (1815-1860)

Fermer 8 : De l'Annexion à l'urbanistion

Fermer Annexe 1 : La vigne et le vin

Fermer Annexe 2 : La famille de Menthon de la Balme au château de la Cour

Fermer Autres annexes

8 : De l'Annexion à l'urbanistion - 8.3 : La population, son cadre de vie et sa structure
 
Annecy-le-Vieux compte 1309 habitants en 1861, 1254 en 1911, 1307 en 1921, 1769 en 1931, 3131 en 1954, 14054 en 1982.
La lente érosion de 1861 à 1911 (moins 55 habitants) résulte d’un double mouvement : chute de la natalité et immigration.
ALV080004.jpgLa moyenne annuelle du nombre des naissances passe de 43 entre 1861 et 1870 à 22 entre 1901 et 1910. C’est un peu avant 1900 que le nombre des naissances va tomber en dessous du celui des décès. La mortalité infantile reste élevée : 33% des décès sont ceux des enfants de trois ans et moins.
La pyramide des âges en 1861 accuse un déficit dans la tranche des 5 à 15 ans causé par l’émigration temporaire ou définitive des jeunes. L’immigration vient largement combler la brêche. A l’aube du 20 ème siècle, 47% des décès survenus à Annecy-le-Vieux sont ceux de personnes nées dans 82 communes de Haute-Savoie, 13% viennent d’autres départements et 3% de l’étranger. Ce sont les communes limitrophes (Annecy, Nâves, etc. ) qui fournissent le plus grand nombre de nouveaux venus.
ALV080005.jpgCet important brassage de population qui affecte près de la mopitié des habitants de la commune s’accompagne d’une modification de la structure des familles : le nombre moyen de personnes par ménage passe de 4,6 en 1861 à 3,9 un demi-siècle plus tard.
En 1861, la commune compte 257 maisons habitées par 286 ménages. 40% des maisons des maisons ont un toit de chaume, 37% ont seulement un rez-de-chaussée.
En 1911, on dénombre 288 maisons, soit 10% de plus qu’en 1861, pour une population légèrement inférieure.
 
Le chef-lieu abrite 223 habitants, soit 18% de la population ; viennent ensuite Albigny (152 habitants), Frontenex (146 habitants), Sur-les-Bois (131 habitants), etc. Depuis le dénombrement de 1832, le chef-lieu et Brogny se sont densifiés, Albigny et Frontenex sont restés stables ; ailleurs la population a diminué.
Au cours du 19ème siècle, le pourcentage de la population agricole a diminué d’un tiers tandis que celui des secteurs secondaires et tertiaires s’est multiplié par cinq. L’augmentation la plus sensible concerne les fonctionnaires, les professions libérales et les rentiers. La diversification de la population s’amplifie.


[1] Cf. Chapitre VIII p.

Date de création : 04/03/2010 @ 11:25
Dernière modification : 12/03/2010 @ 16:55
Catégorie : 8 : De l'Annexion à l'urbanistion


Imprimer l'article Imprimer l'article


Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Webmaster - Infos
^ Haut ^